L’ART ROYAL

La Science moderne pages 110 et 111

L'Art Royal, chapitre V, illustration de tête dessinée par l'auteur: un temple antique vu d'un champ éloigné

V   Origine des Mystères

Par le passé, la plus grande tendance de l'humanité fut son amélioration matérielle ; mais dans l'avenir, cette amélioration étant graduellement atteinte et diminuant en même temps l'aiguillon des instincts et des besoins inférieurs, l'homme pourra mieux s'occuper, non seulement de son perfectionnement dans le champ de la science et de son élévation dans l'art, mais aussi de son amélioration dans la Morale ou Éthique.

On est maintenant dans une période de crise et de transformation entre la morale originaire, matérielle, animale, et la future spirituelle, idéale. Il y a malheureusement encore aujourd'hui dans l'humanité un substantateur général, parfois prépondérant, de la primitive moralité bestiale et barbare, sur lequel s'est récemment superposée, presque en la masquant, une moralité qu'on peut dire essentiellement économico-industrielle, c'est-à-dire à base encore essentiellement matérielle, qui devra être remplacée par une moralité bien plus élevée, spirituelle.

Dans l'avenir, les instincts animaux deviendront toujours moins prépondérants et moins égoïstes, étant neutralisés et ensuite remplacés par les aspirations de l'Esprit, qui deviendront enfin, dans le Surhomme de l'Être psychozoïque, presque des instincts psycho-éthiques ; mais certainement cette lutte intérieure de l'homme contre ses habitudes inférieures, animales, sera beaucoup plus difficile et longue que la lutte extérieure, aujourd'hui on peut dire presque victorieuse, qu'il a livrée et qu'il livre encore contre les agents naturels qui lui sont contraires.

Dans l'avenir se fera plus forte dans l'homme la tendance aux jouissances psychiques et esthétiques, c'est-à-dire non plus de la vie matérielle mais de la vie sensitive, associée aux sentiments éthiques les plus profonds. De cette manière l'évolution morale progressera parallèlement à l'intellectuelle ; peu à peu, avec la dignité et la fermeté du caractère, se formera un haut sens moral, une forme élevée de conscience ; se feront plus forts et se généraliseront les sentiments de vraie justice unie à une haute liberté, faisant bon usage de celle-ci ; les principes moraux, maintenant déjà esquissés, se purifieront ; à la conception, actuellement prédominante du bien individuel, se substituera celle, plus élevée, du bien universel.




RETOUR aux extraits

RETOUR à la première page

Logo des Editions du Signal Éditions du Signal - Résidences de la Côte 20 - CH-1110 Morges (Suisse)
Éditeur responsable: Eva Hrdina - tél.: +41 (0)55 551 93 01
courriel: info@edisignal.com