CARMEN

(La vie au XXe siècle)

par Jacqueline Mériaudeau

(Éditions du Signal)


Carmen, couverture: maison avec pignons à redents au bord du Rhône, dans le Bugey au sud du département de l'Ain, France

Couverture: photo de l'auteure

Note

11 mai 2016 : en raison d'une demande plus importante que prévue, « Carmen » s'est trouvé provisoirement en rupture de stock chez le diffuseur, et il est arrivé qu'un libraire réponde que le titre était épuisé. L'information était erronée, et la distribution a repris normalement.

Présentation par l'éditrice

« Carmen », ça ne se résume pas… C'est un récit, le genre de livre qu'on lit deux fois : à la fin de la première lecture (10 heures en un jour, je n'arrivais plus à m'en détacher), je me suis aperçu de ce que j'avais découvert le bouquin, mais pas la saveur. Alors, je l'ai lu une seconde fois.

Souvent, dans le métier de l'édition, on lit un livre cinq fois, six fois, ou plus. Avec « Carmen », je ne me suis jamais ennuyée, découvrant toujours des détails qui m'avaient échappé jusque là.

« Carmen » : un reportage sur la vie au XXe siècle, à travers les espoirs, les échecs et aussi les réussites, dans l'évolution sociale malgré tout de ces familles auxquelles on ne pose jamais de questions, et qui pourtant, ont tant à dire. Avec un style affirmé, l'auteure donne la parole à l'une d'elles. Et quel que soit le milieu dont nous sommes issus, il y a un peu de « Carmen » en chacun de nous.

Et donc, « Carmen », ce livre sur une femme écrit par une femme que les hommes liront aussi, avec émotion, ça ne se résume pas. Au sujet du cinéma ayant fait son apparition en ville voisine, et auquel Carmen, en raison de sa condition de fille n'a pas accès, son grand frère Georges lui répond : Bon, c’est l’histoire d’un type, formidable, on se marre, et puis non ça n’sert à rien que j’t’en parle, il faut le voir, le voir je – te – dis. Et « Carmen », pour comprendre, il faut le lire. Vous trouverez quelques extraits ici.

Synopsis

Carmen (sans relation avec l'opéra de G. Bizet : originaire de Vendée, elle reçut ce prénom en référence à sa grand-mère catalane), est née à Luçon en 1911 dans une famille pauvre, dont petite, le père était parti à – puis revenu de – la guerre.

À l'âge de onze ans, élève douée, son père lui refuse de poursuivre sa scolarité, parce que « c'est une fille ». Malgré l'adversité, Carmen a progressé dans la vie, donnant naissance à 8 enfants (qui eux, ont fait des études). Carmen a vécu jusqu'en 2004 à Brégnier-Cordon, dans le Bas-Bugey au sud de l'Ain.




Souhaitez-vous être informé sans engagement de nos prochaines publications ? Il vous suffit de m'envoyer votre adresse e-mail dans la case ci-dessous :

votre message.

Vous recevrez un e-mail d'information trois ou quatre fois par an. Je promets de ne pas utiliser votre adresse e-mail pour un autre usage que celui spécifié ci-dessus. Une confirmation manuelle de votre enregistrement vous parviendra dans les 24 heures. Sans réponse dans les 24 heures, n'hésitez pas à m'envoyer un courriel pour m'informer de ce fait.

S'il vous plaît,  VÉRIFIEZ  l'adresse e-mail que vous fournissez; sans réponse de ma part sous 24 heures, c'est que votre adresse était peut-être mal rédigée : merci de vérifier ce point.


Logo des Editions du Signal Éditions du Signal - Résidences de la Côte 20
CH-1110 Morges (Suisse) - tél.: +41 (0)55 551 93 01
Éditeur responsable: Eva Hrdina - courriel: info@edisignal.com

HAUT